Sankalpa ou mes bonnes résolutions de la nouvelle année

            Mes bonnes résolutions  

La notion de Sankalpa ou les bonnes résolutions pour se construire.Comme en chaque début d’année, nous voici prêts à prendre notre destin en main,  à rompre avec nos mauvaises habitudes, à vouloir vivre autrement, à vouloir devenir meilleur et plus heureux. Mais au fil des ans, malgré nos bonnes résolutions gaillardement reconduites chaque début janvier, nous sommes souvent confrontés au découragement et à la lassitude. Rien ne change. On a l’impression de stagner, parfois même de régresser, malgré nos efforts et notre sincère désir de progresser.

 

 J’entrevois d’ailleurs beaucoup de similitudes entre le désir (souvent impatient) de réussir une posture et le désir de changer et d’améliorer sa vie. La patience et lea perséverance — sans compter l’humilité ! — que demandent l’accomplissement des postures sont les mêmes qualités qu’il nous faut déployer pour progresser. 

Comment procéder ?

La régularité est l’un des conseils  (sinon le seul !) que je recommande à tous ceux qui  me demandent conseil sur leur pratique physique. En fait, il en est de même pour notre progression personnelle. C’est avec de bonnes résolutions renouvelées au jour le jour que nous pouvons doucement mais sûrement construire le chemin de notre vie. Pierre après pierre c’est en cultivant nos bonnes résolutions au quotidien que l’on peut espérer bâtir un édifice solide sur le long terme. 

Cela demande beaucoup de lucidité sur soi-même et cela prend du temps. Car souvent, nous mettons la barre trop haut, d’où le découragement évoqué plus haut. Il est en effet difficile de changer l’ensemble de notre manière de vivre, de penser. Nous sommes pétris  d’habitudes et de modes de pensées depuis notre petite enfance qui, comme l’écrit si bien Swami Sivananda dans son livre La puissance de la pensée, ont eu le temps de tracer de profonds sillons, sillons qui font « naturellement » le lit de nos pensées et dont découlent nos actes, puis notre destinée.

Sème une pensée et tu moissonneras une action; sème une action et tu récolteras une habitude; sème une habitude et tu récolteras un caractère; sème un caractère et tu récolteras un destin.  Citation de William Makepeace Thackeray reprise par le dalai-lama

Une seule bonne résolution

Changer seulement un de ses défauts ou l’une de ses mauvaises habitudes peut donc tout à fait contribuer à changer le cours d’une vie.  Par exemple, si l’on se met facilement en colère, il est facile d’imaginer que l’amélioration de ce trait de caractère aura un impact positif sur l’ensemble des relations, personnelles comme professionnelles, ce qui mènera certainement pour la personne concernée à des opportunités, des ouvertures nouvelles. Qu’elle sera d’ailleurs mieux à même de saisir par une lucidité accrue : ne dit-on pas, en effet, que la colère est mauvaise conseillère ! Sans compter l’impact sur la santé ! (la colère induit de nombreux changements physiologiques qui stressent et épuisent l’organisme). En se mettant en colère, c’est en effet d’abord à soi-même que l’on se fait violence.

Ainsi, en prenant une seule bonne résolution — que l’on peut reconduire année après année jusqu’à éradication du défaut ou de la mauvaise habitude — mais en essayant de s’y tenir, jour après jour, on peut devenir acteur de sa propre vie. Pour cela, le sankalpa peut être une aide précieuse : c’est une prise de résolution que l’on choisit et que l’on répète avec une intention et une volonté précises, afin de se donner les moyens d’atteindre un but défini. Dans le cas précédent, cela pourrait être : «  j’ai décidé de ne plus me mettre en colère ». Une petite graine magique que l’on plante et qui peut ensemencer tout le chemin de notre vie.

Pour en savoir plus sur la notion de Sankalpa, je vous conseille vivement de lire cet article très inspirant : www.yogaetmeditationparis.fr/sankalpa-la-graine-magique-de-yoga-nidra/

Partager cet article

Les Commentaires sont fermés.