Le périnée

C’est un ensemble de muscles, en forme de hamac, qui partent du devant du pubis jusqu’au coccyx (la base de la colonne vertébrale). Il se situe donc au niveau de l’entrejambe.

perinee
Le renforcement du périnée, qui est une des particularités de la méthode Pilates, mais que l’on retrouve aussi en yoga avec les banchas  — notamment mula-bandha — concerne tout particulièrement les femmes. Pourquoi ? À la différence des hommes dont l’appareil génital fermé permet de soutenir les organes, l’ouverture vaginale favorise la « descente d’organes ». De plus, fragilisé par les accouchements, d’où d’ailleurs la rééducation périnéale, le périnée se relâche au fil du temps et n’assure plus son rôle de soutien.
Au fil des années, cette non-tonicité du périnée et des muscles du plancher pelvien entraîne ventre en avant et son corrolaire, c’est-à-dire le tassement des lombaires !
De plus, les muscles abdominaux profonds (transverse et obliques) sur lesquels nous travaillons particulièrement en Pilates viennent s’attacher sur les vertèbres du dos. Il est donc facile de comprendre qu’avec la projection du ventre en avant,  ces muscles vont « tirer » sur la colonne entraînant de multiples déformations de cette dernière et  diverses douleurs.

Donc, ne vous étonnez pas si vous entendez de nombreuses fois au cours d’une séance Pilates, le fameux slogan : « Aspire ton périnée à l’intérieur, monte les muscles de ton plancher pelvien ! « Le tout, bien sûr, en harmonie avec la respiration.

Partager cet article

3 réponses à “Le périnée”

  1. Nandini dit :

    Bonjour Nora,

    Il est exact qu’il n’est pas facile de localiser cet ensemble de muscles que l’on appelle aussi le plancher pelvien, à part pour les femmes qui ont pratiqué la rééducation périnéale.
    Il ya des excercices et des positions où on peut mieux le sentir et j’écrirai ultérieirement des conseils à ce sujet.
    Pour l’instant, tu peux essayer de le localiser au réveil, quand on est enconre vierge de toutes sensations. Il faut être couché sur le côté, par exemple le droit, avec le genou gauche plié et légèrement relevé sur le côté. En inspirant, tu peux sentir le périnée qui se contracte pour résister à la poussée du diaphragme et, à l’expiration, le sentir se relâcher.
    Autre chose, dans tes exercices Pilates, contracte aussi le shincter anal, ce qui te permettra d’activer plus facilement le plancher pelvien. Avec le temps, les sensations s’affinent et on peut apprendre à le mobiliser « en solo ».
    Si tu d’autres questions, n’hésite pas… et bonne pratique !
    Namasté
    nandini

  2. Nora dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire cet article qui m’a beaucoup interéssée. Je suis débutante en Pilates, mais en province. Par contre, j’ai bien du mal à sentir cette histoire de périnée, malgré que mon prof soit excellent.

Exprimez-vous :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *